4.3
(6)

Deux petites entreprises font construire des maisons faites à partir de tous types de déchets plastique recyclés, qui, en prime, aident les populations les plus démunies.

Plastique recyclé ©ecodomum.mx

Au Mexique comme en Colombie, deux entreprises se sont mises au service de l’environnement ainsi qu’au service des plus démunis. L’une est une start-up mexicaine (Ecodom), l’autre colombienne (Conceptos plasticos) axée sur l’économie circulaire, et toutes deux ayant un impact environnemental plus que positif.

Alors qu’au Mexique 800 000 tonnes de déchets plastique sont produites chaque année et seulement 15 % sont recyclées, chez Ecodom, ce sont 15 tonnes de déchets plastique qui sont récoltées par la start-up chaque semaine. Parmi elles, 2 tonnes sont fondues en 80 panneaux qui, par la suite, sont montés, en seulement une semaine pour venir donner forme à une maison écolo.

La start-up a la particularité de vendre ses maisons à un prix défient toute concurrence : 280 dollars. L’avantage de ces maisons préfabriquées aussi originales que bienfaisantes, est que le plastique présent dans les murs constitue un isolant thermique peu cher, contenant un espace d’air intérieur, ce qui augmente jusqu’à dix fois la résistance structurelle de ses bâtisses.

https://twitter.com/EcoDomum/status/948764610643070976

Même principe en Colombie avec l’entreprise Conceptos plasticos, qui ne construit pas seulement en Colombie mais aussi au Mexique, au Sri Lanka et en Côte d’Ivoire. L’entreprise recycle chaque mois 250 tonnes de plastique récoltées par les associations de recicladores (recycleurs) de rue de la ville de Bogotá. Bouteilles, canettes, composants de téléviseurs et d’ordinateurs sont alors fondus séparément à 240°C et un additif naturel y est ajouté pour lui donner plus de résistance au feu. Le concept des maisons écolos de Conceptos plasticos est encore différent de celui d’Ecodom : le principe est de faire emboîter chaque bloc de manière à ce que la maison se monte tel un jeu de Lego, assurant une délais de construction bien moindre qu’une maison dite “traditionnelle”. D’après l’entreprise, cela réduirait les coûts de production de 20%. Ainsi, une maison avec trois chambres, une cuisine, des toilettes et un salon coûterait 46 millions de pesos, soit 12 500 euros. Un prix bien plus élevé que celui de la start-up mexicaine, mais une entreprise à l’envergure internationale alliée à l’Unicef, qui souhaite faire construire 500 salles de classes à Abidjan dans les années à venir.

https://www.instagram.com/p/B2SNqC1nqoe/

Un geste altruiste qui fait du bien à la planète et permettant à des familles démunies ainsi qu’à des milliers d’enfants de pouvoir vivre et étudier sous un toit (en plastique).


Enola De Filippo


Sources

http://www.ecodom.mx/#nosotros

https://www.rfi.fr/fr/ameriques/20190625-colombie-maisons-plastique-recycle-assembler

https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/En-Colombie-maisons-plastique-recycle-pretes-monter-2019-12-23-1201068218

http://conceptosplasticos.com/conceptos-social.html

https://www.linfodurable.fr/social/mexique-des-maisons-bas-prix-en-plastique-recycle-4360

Donne ton avis

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre d'avis 6

Aucun avis

Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin!
Posts created 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut